Le samedi 25 mars dernier, à GAGNOA, l’Union nationale des nouvelles générations (UNG) fêtait ses 10 ans d’existence. Le parti de Stéphane KIPRE, en exil en France, avait choisi la place Laurent GBAGBO pour célébrer cet anniversaire. Lors de la manifestation, l’ex-

Philippe-Henry Dacoury-Tablé, fils de la région de GAGNOA, s’est présenté à la cérémonie des 10 ans de l’UNG, à la place Laurent GBAGBO de ladite ville. L’ex-Gouverneur de la BCEAO a tiré sur les hommes de dieu, les accusant d’être complice de la souffrance du peuple ivoirien.

« Il n’y a pas de neutre parce que si je passe que je constate qu’un homme est en train d’être tué, que je ne l’assiste pas, c’est que je suis non assistant de personne en danger. Les hommes de dieu se sont rendus complices des crimes du peuple », a martelé, Philippe-Henry DACOURY-TABLE

Sourc : http://www.imatin.net/article/politique/philippe-dacoury-tabley-accuse-les-hommes-de-dieu-d-etre-complice-de-la-souffrance-des-ivoiriens_56082_1490608099.html.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe-Henry Dacoury-Tablé, fils de la région de Gagnoa, s’est présenté à la cérémonie des 10 ans de l’UNG, à la place Laurent Gbagbo de ladite ville. L’ex-Gouverneur de la BCEAO a tiré sur les hommes de dieu, les accusant d’être complice de la souffrance du peuple ivoirien.

« Il n’y a pas de neutre parce que si je passe que je constate qu’un homme est en train d’être tué, que je ne l’assiste pas, c’est que je suis non assistant de personne en danger. Les hommes de dieu se sont rendus complices des crimes du peuple », a martelé, Philippe-Henry Dacoury-Tablé.

Gouverneur de la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Philippe-Henry Dacoury-Tablé a dit sa part de vérité. Selon lui, les hommes de Dieu se sont rendus complices des crimes du peuple ivoirien.

Publicités